Culture & Société


Centre of Memory : Les archives personnelles de Nelson Mandela consultables sur internet.

Deux mille documents autographes, photos et vidéos tirés des archives personnelles de Nelson Mandela ont été mis en ligne mardi, offrant au monde entier une connaissance plus intime du premier président noir d'Afrique du Sud.



Une photo de Nelson Mandela sur un écran du Centre Nelson Mandela
du souvenir, à Johannesburg, en Afrique du Sud, le 27 mars 2012

Grâce au projet présenté par le Centre Nelson Mandela du souvenir et le géant américain Google, tous ces documents numérisés sont désormais consultables dans une collection en ligne divisée en sept sections.

"Partout, gratuitement et par tout le monde", a souligné Verne Harris du Centre de la Mémoire, lors d'une conférence de presse.

Le plus vieux document est la carte de membre de Mandela de l'église méthodiste datant en 1929, remontant à la période de son enfance. (Il est né en 1918).

Mais l'on peut aussi consulter des notes manuscrites datant des pourparlers menés à la fin de l'apartheid il y a une vingtaine d'années. Les documents les plus récents sont des photos prises l'an dernier, dont l'une avec son dernier arrière-petit-fils Qheya II Zanethemba Mandela.

Ces archives sont actuellement abritées à Johannesburg, soigneusement répertoriées mais rarement accessibles au public.

"Nous sommes propriétaires du contenu", a souligné M. Harris. "C'est nous, et non pas Google, qui avons déterminé le contenu sélectionné et sa présentation".

En 2011, Google avait versé au Centre 1,25 million de dollars pour faciliter le projet et apporté une assistance technique.

Nelson Mandela, 93 ans, n'a pas été consulté pour le projet en raison de sa santé fragile. "Nous évitons de le déranger ces jours-ci", a précisé M. Harris.

Lui-même n'a jamais utilisé d'ordinateur. Il a en revanche toujours apporté un soin particulier à garder des traces écrites de l'histoire de sa famille.

Il raconte aussi dans son autobiographie combien ses photos de famille lui ont été précieuses pour tenir pendant ses 27 années d'emprisonnement. Généreux, il les prêtaient à d'autres prisonniers, en mal de liens avec l'extérieur.

Chacun pourra désormais feuilleter depuis son ordinateur les calendriers annotés par Nelson dans sa prison de Robben Island, admirer ses photos de jeune homme, ou regarder des vidéos de sommités telles que Desmond Tutu ou de citoyens ordinaires évoquant leurs rencontres avec Mandela.

Les archives éclairent aussi la face privée et sentimentale d'un homme, davantage connu pour ses engagements politiques.

Consulter le site


Publié le 27.03.12 / (tv5/afp)