Sports


Sepp Blatter démissionne de la présidence de Fifa

Le président de l'instance internationale du football a annoncé mardi qu'il démissionnait du poste auquel il vient tout juste d'être réélu. Il souhaite la tenue "le plus vite possible" d'un congrès extraordinaire pour élire son successeur.



Sepp Blatter démissionne de la présidence de Fifa. (dr)

Reconduit vendredi 29 mai pour un cinquième mandat à la tête de la Fifa, Sepp Blatter a finalement décidé de jeter l'éponge.

Le président de l'instance internationale du football a annoncé mardi 2 juin sa démission à la suite des nombreux scandales financiers et de corruption qui éclaboussent l'institution. "Même si j'ai été réélu, je n'avais pas le soutien de tout le monde du foot", a-t-il expliqué. Et d'ajouter : "Face à des défis qui ne s'arrêtent pas, [la Fifa] a besoin d'une profonde restructuration."

En poste depuis 1998, Sepp Blatter, 79 ans, a indiqué qu'il convoquait "le plus vite possible" un congrès extraordinaire où il remettra en jeu son mandat et au cours duquel son successeur sera élu. Ce congrès devrait avoir lieu entre décembre 2015 et mars 2016, a précisé Domenico Scala, président de la commission d'audit de la Fifa.

Cette démission intervient quelques heures à peine après de nouvelles accusations du "New York Times" visant cette fois le Français Jérôme Valcke, secrétaire général de la Fifa et bras droit de Sepp Blatter. Le quotidien américain a accusé Jérôme Valcke Valcke d'être le responsable d'un virement de 10 millions de dollars sur des comptes gérés par l'ancien vice-président de l'organisation Jack Warner, mis en cause par la justice américaine dans un scandale de corruption.

Dans un communiqué mardi matin, la Fifa avait tenté de dégonfler ces accusations en affirmant que Jérôme Valcke n'était en rien en cause dans ce virement et qu'il ne s'agissait que d'un projet d'aide à la diaspora africaine dans les Caraïbes, au nom de l'Afrique du Sud.


Publié le 02.06.15 / (france24/afp)